Mauritanie : un 3e opposant se déclare candidat à la présidentielle

Le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de juin

Mohamed Ould Moloud, président de l’Union des forces du progrès (UFP, de tendance marxiste) a déclaré samedi sa candidature à l’élection présidentielle de juin en Mauritanie.

Mohamed Ould Moloud devient la troisième personnalité de l’opposition à briguer la magistrature suprême face au candidat du pouvoir.

Mohamed Ould Moloud, professeur d’histoire à l’université de Nouakchott, a été désigné candidat par la Coalition des forces du changements démocratiques (CFCD) a officialisé sa candidature lors d’un meeting tenu en début de soirée sur une place de la capitale mauritanienne.

Sa coalition réunit, outre l’UFP, le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) de l’opposant historique Ahmed Ould Daddah et l’Union nationale pour l’alternance démocratique (Unad) qui avaient solidairement boycotté l’élection présidentielle de 2014 ayant débouché sur la réélection de l’actuel président Mohamed Ould Abdel Aziz.

La Coalition des forces de changements démocratiques a vu le jour vendredi, après l’échec de l’opposition à s’unir derrière un candidat unique pour faire face à celui de l’Union pour la République (UPR, au pouvoir) et dauphin de M. Aziz, l’ancien général et ex-ministre de la Défense Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, dit “Ould Ghazouani”, lors du scrutin de juin, dont la date précise n’a pas encore été annoncée.

En dehors de Mohamed Ould Moloud, un ancien Premier ministre pendant la transition démocratique de 2005-2007, Sidi Mohamed Ould Boubacar, 61 ans, avait annoncé mi-mars sa candidature “en tant que candidat indépendant”.

En dehors d’eux, un autre opposant, le militant anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid, déjà candidat en 2014 et élu député en septembre grâce à une alliance entre son mouvement non reconnu et le parti d’orientation baassiste (nationaliste arabe) Assawab, a lui aussi annoncé sa candidature.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*