Fusillades à Christchurch : La réforme de la législation sur les armes adoptée

Le parlement néo-zélandais a voté l'interdiction de tous les types d'armes semi-automatiques et de fusils d'assaut après les attaques de Christchurch.

Le parlement néo-zélandais a voté l’interdiction de tous les types d’armes semi-automatiques et de fusils d’assaut après les attaques de Christchurch.

Les députés néo-zélandais ont apprové mercredi en dernière lecture par 119 voix contre une pour la réforme de la législation sur les armes à feu présentée après la fusillade qui a fait cinquante morts dans deux mosquées de Christchurch, le 15 mars.

Le texte doit rentrer en vigueur dans les prochains jours après sa promulgation par le gouverneur général.

Le Premier ministre Jacinda Ardern avait annoncé une révision de la législation sur les armes à feu après cette tragédie.

S’exprimant devant le parlement, Mme Ardern a déclaré mercredi au Parlement qu’ils étaient là “à cause des victimes et des familles”.

La réforme adoptée aujourd’hui interdit la vente et la possession de la plupart des armes semi-automatiques, des pièces qui permettent de les fabriquer, des chargeurs d’une certaine capacité et de certains fusils de chasse.

Ceux qui en possèdent ont jusqu’au 30 septembre pour les remettre aux autorités.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*