Soudan: le président Omar el Béchir renversé par l’armée (Média)

L'ex président Omar El Béchir destitué par l'armée mi-avril sera jugé la semaine prochaine

Alors que des milliers de personnes sollicitaient depuis plusieurs jours le soutien de l’armée, à ce qui semble, le président Omar El Béchir aurait été placé en résidence surveillée.

C’est la télévision Al Hadath qui en large écho ce jeudi du placement du président soudanais.

Selon le média, plusieurs chefs des Frères musulmans, auraient été également placés en résidence surveillé.

D’après la chaîne basée à Dubaï, l’information provient d’Al Sadeeq Sadiq al Mahdi, fils du dirigeant de l’opposition soudanaise Sadiq al-Mahdi.

Un peu plus tôt, plusieurs sources gouvernementales à Khartoum avaient déclaré que Béchir avait été contraint à la démission et que des consultations étaient en cours pour former un Conseil de transition.

Bien avant, c’est l’armée soudanaise qui avait invité la nation à s’attendre à une annonce suite aux protestations croissantes appelant le président Omar el-Béchir à démissionner.

Le message de l’armée a déclenché des scènes de liesse parmi les Soudanais convaincus qu’un coup d’État était en cours, sans plus de précisions.

Après cette annonce, des milliers de personnes ont marché à travers Khartoum, certaines en chantant : “C’est terminé, on a gagné.”

Nous y reviendrons

Avec Reuters et Figaro


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*