Canada : Une jeune canadienne disparue au Burkina toujours en vie (responsable burkinabé)

Édith Blais et son compagnon italien n’ont plus donné de signe de vie depuis le 15 décembre dernier. L’espoir de les retrouver demeure aux dires de Remis Fulgance Dandjinou, un membre du gouvernement burkinabè.

Pour le moment, il n’y a toujours pas de traces d’Edith Blais, une citoyenne de Sherbrooke âgée de 34 ans, et Luca Tacchetto, un ressortissant italien âgé de 30 ans, appercus il y a cinq mois pour la dernière fois à Bobo-Dioulasso, dans le sud-ouest du Burkina Faso.

D’après le membre du gouvernement de ce pays d’Afrique de l’Ouest, la jeune canadienne et son compagnon seraient toujours en vie mais plus dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Aux dernières nouvelles, Edith Blais se rendait au Togo, pays voisin, où elle prévoyait de travailler sur un projet de
reboisement. Mais avec le jeune italien, ils ont disparu après avoir traversé en voiture le Mali, pays également d’Afrique l’Ouest après avoir parcouru parcouru la France, l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie.

 » Notre information ne montre qu’ils ne sont plus sur notre territoire. Nous pouvons affirmer que ces gens sont encore en vie « , a déclaré Remis Fulgance Dandjinou, le ministre burkinabè la radio publique italienne Rai.

En mars dernier, l’Ong de défense des droits humains, Human Rights Watch a fait savoir que le couple avait été enlevé et emmené au Mali. Cette déclaration n’avait pas été confirmé directement par le gouvernement canadien soutenant par ailleurs qu’il n’excluait aucune possibilité.

Depuis le début de l’affaire, des ministres libéraux de haut rang ont rencontré début janvier la famille d’Edith Blais dans la région des Cantons de l’Est au Québec. Le Premier ministre Justin Trudeau avait quant à lui déclaré à l’époque qu’il croyait que Blais était toujours en vie.

Avec cbc canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *