Algérie : vers un report de la présidentielle

Trois mois après la démission du président Abdelaziz Bouteflika, les algériens continuent de réclamer la chute définitive et complète de l'ancien régime

Faute de consensus lors d’une réunion convoquée par le Chef de l’Etat algérien par intérim, Abdelkader Bensalah et boycottée par les syndicats et certains partis politiques, les participants auxdites assises ont évoqué lundi “la possibilité de reporter» la présidentielle du 4 juillet de “quelques semaines”.

Va t-on vers un report de la présidentielle en Algérie? C’est la question que se posent désormais nombre d’observateurs de la vie politique de ce pays du Magrheb.

Et cause, le boycott par par les syndicats et les partis politiques d’une réunion convoquée par le chef de l’Etat algérien par intérim.

Les participants à cette assise ont évoqué lundi “la possibilité de reporter” la présidentielle du 4 juillet de “quelques semaines”.

Seules des formations favorables au pouvoir de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika ont répondu présentes pour cette consultation destinée à discuter sur la mise en place d’une future instance chargée d’organiser le scrutin.

A la fin de la réunion, dans des recommandations lues devant l’assistance, les participants ont évoqué entre autres “la possibilité de reporter l’élection de quelques semaines si nécessaire”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*