Cyclone : Kenneth frappe l’extrême Nord du Mozambique

AMoroni des maisons ont été endommagées après le passage du cyclone Kenneth en cours dans l'extrême nord du Mozambique

Déjà durement touché lors du passage du cyclone Idai en mars, le Mozambique a dû affronter en milieu de semaine Kenneth, un autre cyclone accompagné de vents de plus de 200 km/h.

Des vents puissants accompagnés des pluies marquaient le passage samedi du cylone Kenneth dans l’extrême nord du Mozambique, laissant craindre des inondations dans cette région reculée du pays déjà dévasté par un précédent cyclone.

Des organisations humanitaires sont arrivées dans ce pays de l’Afrique de l’Est déjà ébranlé par un précédent cyclone pour évaluer l’étendue des dégâts.

Selon un bilan encore provisoire de l’Institut mozambicain de gestion des situations d’urgence (INGC), au moins une personne est morte et environ 3300 maisons ont été détruits partiellement ou totalement 3300 maisons.

Quelque 18.000 personnes ont trouvé refuge dans des centres d’hébergement d’urgence.

Kenneth, qui a été rétrogradé en dépression tropicale, était «bloqué» ce samedi sur la province mozambicaine du Cabo Delgado, où il doit rester encore “au moins deux jours” selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha).

La tempête devrait être accompagnée de fortes pluies indique l’Ocha, et “pourrait causer des inondations importantes dans le Cabo Delgado”, prévient l’agence humanitaire des Nations Unies qui fait savoir en outre que “de fortes précipitations sont également attendues dans le sud de la Tanzanie” voisine “dans les dix prochaines jours”.

Aux Comores, Kenneth a laissé derrière lui de la désolation notamment à Moroni où il a endommagé plusieurs maisons et détruit de nombreuses infrastructures.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*