Au Burkina, Angela Merkel parle “terrorisme”


La chancelière allemande, Angela Merkel est arrivée mercredi à Ouagadougou (Burkina Faso) première étape de sa mini tournée dans le Sahel.

D’après un communiqué de la présidence burkinabè, Mme Merkel qui a rencontré le président Roch Marc Christian Kaboré doit rencontrer jeudi les étudiants de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Elle se rendra ensuite au Niger et au Mali, deux pays de la bande sahélienne avant de participer aux côtés des trois pays à un sommet du G5-Sahel pour examiner les contours d’un probable soutien germanique dans la lutte contre le terrorisme dans la région.

Le G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad) a été créé pour donner une réponse militaire conjointe et coordonnée aux attaques jihadistes récurrentes au Sahel, les groupes armés se jouant souvent des frontières.

Mme Merkel a promis mercredi à Ouagadougou, une aide au Burkina, pays pauvre miné par les attaques jihadistes, pour renforcer ses forces de défense.

Cette aide à la fois technique et financière consistera au ” renforcement des capacités de la police et au décaissement d’une enveloppe à hauteur de 7 à 10 millions d’euros pour soutenir les populations de l’est et du nord du Burkina où des enfants ne peuvent pas aller à l’école en raison de l’insécurité dans ces régions. “.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*