Bénin : des tirs autour de la résidence de l’ex président Boni Yayi

Des centaines de béninois sont descendus dans les rues pour exiger l'annulation des législatives de dimanche

Au moins trois personnes auraient été tuées jeudi lors d’une intervention de l’armée autour de la résidence de l’ex président béninois Thomas Boni Yayi selon une source citée par l’AFP.

Dans une vidéo consultée par l’AFP, on voit clairement les militaires tirer à l’arme automatique sur les manifestants, dont certains sont à terre, sans que l’on puisse certifier qu’elles sont décédées.

Depuis mercredi après-midi, des groupes de jeunes partisans de Boni Yayi s’étaient rassemblés autour de son domicile du quartier de Cadjehoun de Cotonou, affirmant que la police venait arrêter leur leader.

Policiers et militaires faisaient face à des jeunes manifestants qui ont dressé des barricades de pneus brûlés et se défendaient à coups de pierres et de cocktails Molotov. Une femme a succombé à ses blessures dans la matinée de jeudi et un homme, blessé par balles était toujours soigné à l’hôpital, précise l’AFP.

Mardi, les anciens présidents Boni Yayi (2006-2016) et Nicéphore Soglo (1991-1996) avaient lancé un ultimatum au chef de l’Etat, Patrice Talon, pour annuler les résultats des élections législatives de dimanche, marquée par près de 80% d’abstention et par une absence de l’opposition, qui n’a pas été autorisé à présenter de candidats.

La Cour constitutionnelle a annoncé qu’elle proclamera les résultats définitifs des élections à 16 heures (locale).


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*