Algérie: le frère de l’ex-président aux arrêts

Le Président Abdelaziz Bouteflika a démissionné mi février sous la pression de la rue

Said Bouteflika, frère du président algérien déchu et deux ex-patrons du renseignement ont été arrêtés indiquent des sources sécuritaires.

Said Bouteflika, était l’ex-puissant conseiller et frère du président algérien déchu Abdelaziz Bouteflika ainsi que deux anciens patrons des services de renseignements ont été arrêtés samedi.

Les raisons de leur arrestation n’ont pas été précisées.

Mais la justice a ouvert plusieurs affaires visant des ex barons du régime et Said Bouteflika, le général Mohamed Mediene dit Toufik, patron des services secrets d’Algérie durant 25 ans et de l’ex-coordinateur des services de renseignements Athmane Tartag alias “Bachir” pourraient répondre de leur gestion jadis.

S’agissant général Mohamed Mediene, il aurait été mis en cause ces derniers jours par le chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, l’accusant d’être impliqué dans un complot visant selon lui l’Algérie.

Mi-avril, M. Salah avait mis en garde l’ancien patron du Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS), les influents services secrets algériens dissous en 2016, qu’il a accusé de “conspirer” pour “entraver les solutions de sortie de crise”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*