Ebola en RDC : l’OMS demande d’intensifier la riposte


L’Organisation mondiale de la santé (Oms) en première ligne de la riposte contre l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) a mardi appelé à augmenter la vaccination contre la fièvre hémorragique.

A ce jour, 1396 cas ont été enregistrés, dont 1330 confirmés et 66 probables pour 957 décès et 394 personnes guéries d’Ebola, selon les chiffres officiels.

Pour l’OMS, il faut davantage vacciner la population. Depuis le début de la riposte plus de 111.000 personnes ont déjà été vaccinées. La plupart sont des personnes ayant été en contact avec un malade ou l’un de ses contacts.

Pour l’Organisation mondiale de la santé, ces vaccinations ne sont pas suffisantes pour empêcher de nouvelles contaminations notamment dans les régions en proie à l’insécurité.

Dans un communiqué mardi, l’Oms fait savoir que “Le nombre de nouveaux cas (d’Ebola) continue d’augmenter, en raison d’incidents violents répétés”.  Car, “Ils  qui affectent la capacité des équipes à identifier et créer des centres de vaccination pour toutes les personnes qui risquent de contracter Ebola.”, insiste l’Oms.

De l’avis des experts, le vaccin doit être donné aux contacts des malades, aux habitants du voisinage ainsi qu’aux villages où des cas sont signalés.

Avec AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*