La police ghanéenne neutralise une dizaine de séparatistes présumés


Des présumés indépendantistes soupçonnés de vouloir déclarer l’indépendance la région orientale du Ghana sous le nom de “Togoland occidental” ont été neutralisés par la police ghanéenne.

Selon la police, ces indépendantistes, au nombre de huit (8) faisaient campagne dans le pays pour la création d’une nation séparée.

Ils ont été arrêtés dimanche dans la ville de Ho, dans la région orientale de la Volta, située dans le nord-est d’Accra, la capitale.

Aux dires de la police ghanéenne, ils avaient sur eux ” des projets de Constitution et d’hymne national”.

D’après la police, ces hommes, des membres du groupe connu sous le nom de “Homeland Study Group Foundation (HGSF)”, formé en 1994 pour défendre les droits des habitants de cette région de l’est du Ghana ont aussi mis en place une milice locale.

En 2017, des chefs de mouvement avaient déjà été arrêtés et prévenus de ne s’engager dans aucun activité contre l’Etat central.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*