Mali: des djihadistes libérés en échange d’un préfet et d’un journaliste

Des soldats maliens lors d'une opération djihadiste

18 djihadistes ont été libérés en échange d’un préfet et d’un journaliste maliens enlevés dans le centre du Mali.

D’après des sources concordantes, ils ont été libérés en février en échange de 18 djihadistes, dont un condamné en août 2017 à dix ans de prison.

Cette libération avait été annoncée par les autorités de Bamako le 19 février .

Le préfet de Ténenkou (centre), Makan Doumbia, et le journaliste Issiaka Tamboura, avaient été tous deux enlevés en 2018 dans cette région.

Leur libération avait été le “fruit d’un long processus initié pour préserver leur vie”, avait indiqué le gouvernement malien sans autres précisions.

Parmi les djihadistes relâchés figure Aliou Mahamane Touré. “Lui et 17 autres prisonniers, ont été libérés en février dernier dans le cadre d’un échange de prisonniers avec les djihadistes quelque part sur le territoire malien, a confié à l’AFP son avocat, Maliki Ibrahim.

La justice malienne n’a pas souhaité commenter les propos de l’avocat. En revanche, un responsable de la prison civile de Bamako a confirmé à l’AFP que l’ex commissaire islamique de Gao et d’autres djihadistes, “ont bien été libérés quasiment au même moment que les deux otages”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*