Sri Lanka: un message haineux déchaîne la communauté chrétienne


Les autorités sri lankaises ont dû ordonner la coupure des réseaux sociaux pour tenter de mettre aux violences anti-musulmans.

Le principal organisme rassemblant le clergé islamique, All Ceylon Jamiyyathul Ulama (ACJU), a déploré une suspicion accrue à l’égard des musulmans depuis les attentats suicide du 21 avril.

Tout est parti d’un message posté par un commerçant musulman.

«Ne riez plus, un jour vous allez pleurer», avait-il écrit sur Facebook.

A la suite dudit commentaire, des groupes chrétiens ont attaqué dimanche des magasins tenus par des musulmans dans la ville de Chilaw, dans le nord-ouest.

Des chrétiens de la région ont vu dans ce post un avertissement sur l’imminence d’une nouvelle attaque. La foule en colère a mis son commerce à sac.

Les forces de sécurité ont tiré en l’air pour disperser la foule. D’autres villes ont été aussi le théâtre d’actes de violence visant des musulmans.

Dans la localité de Kuliyapitiya, quatre personnes ont été arrêtées, après qu’un gang de motards a pris pour cibles plusieurs commerces tenus par des musulmans.

L’île est sous tension depuis le carnage du 21 avril, quand 258 personnes ont péri dans des attaques ayant visé trois églises et trois hôtels.

Les musulmans représentent 10% de la population du Sri Lanka, pays à majorité bouddhiste. Les chrétiens représentent 7%.

Avec AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*