Voiture piégée en Somalie: au moins 4 morts

(Illustration/Archives) Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab qui ont perdu l'essentiel de leurs bastions contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides

L’attentat n’a pas été immédiatement revendiqué, mais le mode opératoire ressemble à celui des islamistes radicaux shebab, affiliés à Al-Qaïda.

Quatre morts, c’est le bilan d’un attentat à la voiture piégée qui a visé mardi à Mogadiscio les locaux d’une mairie de quartier, dans le district de Wardhigley.

L’attaque qui a également touché plusieurs immeubles alentour,  a par ailleurs fait de nombreux blessés précisent des sources sécuritaires.

Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée. Mais le mode opératoire ressemble à celui des islamistes shebab affiliés à Al-Qaïda, qui, bien que chassés de Mogadiscio en 2011, perdus l’essentiel de leurs bastions, contrôlent toujours de vastes zones rurales de la Somalie.

A partir de ces endroits, ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*