17 soldats nigériens tués dans une nouvelle attaque

Une dizaine de soldats nigériens sont portés disparus après une attaque dans la région de Tillaberi

Cette attaque a eu lieu mardi dans la région de Tillaberi où quatre soldats américains et cinq militaires du Niger étaient tombés dans une embuscade en 2017.

Aux dires des autorités et sources sécuritaires, le bilan de cette attaque pourrait s’alourdir.

On note également la disparition d’une dizaine de soldats qui manquent toujours à l’appel.

C’est au village Tongo Tongo proche de la frontière malienne dans la région de Tillabéri (ouest) que les soldats sont tombés dans une embuscade tendue par des hommes armés.  Les blessés ont été évacués à Niamey, raconte une source sécuritaire.

D’après nos confrères d’Actuniger, une patrouille constituée de 52 soldats nigériens “est tombée dans une embuscade d’individus lourdement armés mardi aux environs de 15h00 (14h00 GMT) à Baley Beri, près de Tongo Tongo”. “Des combats d’une rare violence” ont opposé les assaillants aux soldats durant heures.

Une autre source sécuritaire fait savoir qu’un des véhicules a “sauté sur un engin explosif” précisant que des opérations de ratissage étaient en cours mercredi matin.

Depuis 2018, la région de Tillabéri est le théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes venus principalement du Mali et Burkina Faso et des violences intercommunautaires, suscitant l’inquitude des Nations Unies. Fin 2018, l’armée nigérienne déployée dans la région pour tenter de rétablir l’ordre et régulièrement la cible des combattants islamistes.

Avec Actuniger et AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*