Attaque contre des soldats nigériens : le bilan revu

Une dizaine de soldats nigériens sont portés disparus après une attaque dans la région de Tillaberi

Le bilan de l’attaque mardi contre une patrouille de l’armée nigérienne à Tillabéri a été revu à la hausse après la découverte des corps des onze soldats portés disparus.

Un précédent bilan faisait état de 17 soldats nigériens tués et onze disparus.

Jeudi, les autorités de Niamey ont porté à 28, le nombre de militaires tués lors de l’attaque de mardi.

Les soldats sont tombés dans une embuscade près de Tongo Tongo, village situé à la frontière malienne.

Le président Mahamadou Issoufou qui a réagi la veille sur son compte twitter a qualifié “cette attaque d’ignoble et de lâche”.

L’embuscade qui a eu lieu près de Tongo Tongo, n’a pas été revendiquée.

C’est dans cette même zone où quatre membres des forces spéciales américaines et quatre soldats nigériens ont été tués en octobre 2017.

L’attaque avait été revendiquée par des djihadistes se réclamant de l’Etat islamique, selon Niamey.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*