La RCA décrète trois jours de deuil national après des massacres


Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a décrété trois jours de deuil national en vigueur depuis jeudi, en hommage aux victimes d’un massacre dans l’Ouest du pays et à l’assassinat d’une religieuse espagnole.

La République centrafricaine pleure ses morts, des civils et une religieuse espagnole tués lors des attaques dans la ville de Paoua dans l’ouest du pays.

A la suite de cet énième drame, le président Touadera a décrété trois jours de deuil national en mémoire aux victimes.

Plus de 50 civils ont été tués ces derniers jours dans l’ouest, dans une série d’attaques attribuées au groupe armé 3R (Retour, réclamation, réconciliation) selon un nouveau bilan de la force onusienne dans le pays (Minusca).

Ces massacres qualifiés des plus importants depuis la signature de l’accord de paix signé début février avec 14 groupes armés sont survenus autour de la ville de Paoua (nord-ouest, près de la frontière avec le Tchad),

Une enquête a été ouverte par les autorités locales, avec le soutien de l’ONU. Les Casques bleus patrouillent dans la région avec les forces armées centrafricaines.

Dans un communiqué jeudi à New York, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné “avec fermeté les violences perpétrées dans des villages de l’ouest de la République centrafricaine” et qui sont imputées “au 3R, un groupe armé signataire de l’accord de paix signé le 6 février à Bangui”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*