Ebola en RDC: un agent de santé tué par des habitants en colère

Réapparue depuis août 2018, l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait plus de 300 morts est la 2e cette année en République démocratique du Congo

Un agent de l’équipe de riposte contre l’épidémie d’Ebola a trouvé la mort samedi après le soulèvement d’une partie des habitants d’un village dans l’est de la République démocratique du Congo.

La victime est un hygiéniste de l’équipe de prévention et contrôle des infections qui a succombé de ses blessures lors de son transfert vers l’hôpital.

Dans leur furie, les habitants ont aussi mis à sac un centre de santé de Vusahiro et trois maisons du village ont été incendiées, d’après le ministère congolais de la santé.

Depuis le début de la riposte, 132 attaques visant des équipes sanitaires ont été recensées. Ces attaques ont fait au moins 4 morts et des dizaines de blessés.

En avril, un médecin camerounais travaillant pour le compte de l’OMS a été tué alors qu’il participait à une réunion dans un hôpital universitaire.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*