Gabon : des enseignants sans diplômes débusqués

Une école primaire gabonaise à Libreville

Un nouveau scandale accable le secteur éducation c’est le recensement de 160 enseignants sans diplômes dans la province de l’Estuaire.

Quel avenir pour le secteur éducation gabonais éclaboussé par un nouveau scandale, celui des enseignants sans diplômes.

Les faits ont été révélés mercredi par le ministre de l’Education nationale, Michel Menga M’Essone lors de son interpellation à l’Assemblée nationale.

Les parlementaires l’interrogeaient à propos des dispositions prises par le gouvernement pour éviter une perturbation des examens de fin d’année et de la prochaine scolaire. Normal, car après quelques jours de suspension des cours à la suite de mouvements d’humeur des élèves qui protestaient contre les nouveaux critères d’attribution des bourses d’études, le ministre était en droit de rassurer le parlement que les examens de fin d’année se dérouleront sans problèmes.

Venant sur le recensement des enseignants payés sur pré-salaires, le ministre M’Essone dira que sur les 1600 enseignants appelés à être recensés au plan national, 160 d’entre eux sont sans diplômes sur les 500 dossiers examinés par les services de son département pour la seule province de l’Estuaire.

Aux dires d’ailleurs de nos confrères de l’Agence gabonaise de presse (AGP) qui en font large écho jeudi, le membre du gouvernement a fait savoir aux députés qu’après la province de l’Estuaire, le recensement des prés-salariés, se poursuit par la province du Woleu Ntem au nord du Gabon.

Que va-t-on découvrir cette fois?

Source : https://www.agpgabon.ga/politique/details/2592/


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*