R. Kelly plaide non coupable de nouvelles accusations d’abus sexuels

La star américaine de r&b, R. Kelly a plaidé non coupable jeudi de 11 autres chefs d’inculpation d’agressions sexuelles devant un tribunal de Chicago.

Parmi les 11 nouveaux chefs d’accusation figurent quatre chefs d’agression sexuelle grave, passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 30 ans de prison. C’est plus de quatre fois la durée maximale de chacun des 10 chefs d’accusation dont Kelly avait été initialement accusée en février.

Le lauréat du Grammy Award détenu durant plusieurs en février pour les mêmes faits après avoir été libéré plus tard à la suite d’une caution de 100 000 dollars.

Le chanteur R. Kelly comparaissait devant un tribunal du comté de Cook dans l’Etat de Chicago pourrait voir sa libération conditionnelle annulée et être condamné à la peine prévue. Mais selon des experts juridiques, cette hypothèse reste hautement improbable.

L’avocat de Kelly, Steve Greenberg, a déclaré que les accusations venaient d’une des quatre plaignantes de février.

D’après M. Greenberg, même avec plus d’accusations, son client devrait toujours remporter le procès.

Avec AP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *