CIV : 150 millions d’euros de la BAD pour renforcer le réseau électrique

La BAD veut mesurer le potentiel des modèles commerciaux de coopératives d'électricité pour électrifier l'Afrique

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé récemment deux prêts d’une valeur totale de 150 milliobs d’euros à la Côte d’Ivoire pour financer les travaux de renforcement du réseau électrique.

Le premier prêt de 100 millions d’euros servira à financer la construction d’une centrale thermique à cycle combiné, fonctionnant au gaz à Taboth, dans le département de Jacqueville (ouest d’Abidjan) ci-après désigné le projet “Atinkou”.

Le second prêt de 50 millions d’euros permettra de financer les travaux d’extension de la centrale thermique à cycle combiné au gaz d’Azito.

Le projet de centrale d’Atinkou, réalisé sur un site de 30 hectares, dotée d’une puissance à venir de 390 mégawatts (MW) sera exécuté en deux phases. La première phase prévoit la construction pendant 18 mois d’une turbine à gaz de 255 MW, et la seconde, la réalisation sous 9 mois du cycle combiné, constitué d’une turbine à vapeur de 135 MW et d’une chaudière de récupération de chaleur.

A terme, la centrale de Taboth fournira plus de 2 800 gigawatts/heure d’énergie par an au réseau électrique ivoirien.

L’extension de la centrale thermique d’Azito prévoit l’installation d’une turbine à gaz de 181 MW et d’une turbine à vapeur de 72 MW, totalisant ainsi 253 MW additionnels en termes de capacité installée.

Le projet sera réalisé sur le site actuel d’Azito, à Yopougon, dans l’ouest de la capitale ivoirienne.

Avec la BAD


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*