Guinée Equatoriale : 26 millions d’euros de la BAD moderniser les Finances publiques

Le président équato-guinéen, Theodoro Obaing Nguema Mbasogo

26,5436 millions d’euros, est le montant du prêt accordé par la Banque africaine de développement (BAD) à la Guinée
Equatoriale.

Ce prêt approuvé récemment par le conseil d’administration de la BAD a pour but d’aider la Guinée Equatoriale à mener à bien son Projet de modernisation des Finances publiques (PAMFP).

Cet appui s’inscrit dans un contexte de chute des prix du pétrole, amorcée depuis 2014, et dans le cadre d’un programme de réformes économiques et financières soutenu par le Fonds monétaire international (FMI) à travers entre autres:

La modernisation du cadre réglementaire de gestion des finances publiques afin de renforcer la performance et la
responsabilité ; le renforcement de la mobilisation des recettes non-pétrolières afin de créer des marges de manœuvre pour le financement du Plan National de Développement Economique et Social, d’une part.

L’informatisation et l’interconnexion des régies financières afin de renforcer la rigueur, la transparence, le contrôle et l’efficience dans la gestion des ressources puis le renforcement des capacités de gestion des finances publiques afin d’améliorer l’efficacité de la conception et de la mise en œuvre des politiques publiques, d’autre part.

La Banque africaine de développement s’engage à accompagner les autorités dans cet effort de modernisation des Finances publiques et d’ajustement budgétaire, à travers le renforcement de la mobilisation des ressources non-pétrolières et une meilleure maîtrise des dépenses publiques. L’objectif est de restaurer les marges de manœuvre budgétaires nécessaires à la diversification de l’économie.

Source : BAD


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*