Premier cas d’Ebola en Ouganda : l’OMS convoque une réunion d’urgence

Plus de 2000 personnes touchées par le virus Ebola depuis la résurgence de la fièvre hémorragique en août 2018

Après la détection d’un premier cas confirmé d’ébola en Ouganda, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) convoque une réunion d’urgence.

L’OMS appelle à une réunion d’urgence vendredi après la détection d’un premier cas confirmé d’ébola en Ouganda.

La victime est un enfant congolais qui s’était rendu dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), épicentre de l’épidémie.

Dans un communiqué mercredi, l’OMS indique que “Le comité se réunira le 14 juin pour déterminer si l’épidémie constitue une urgence de santé publique de portée internationale et quelles recommandations devraient être formulées pour la gérer”.

En Ouganda, des équipes d’urgence ont déjà été déployées pour une prise en charge du malade et procéder à la vaccination des potentiels contacts.

Entre 2014 et 2015, une épidémie d’ébola en Afrique de l’ouest avait fait 11000 morts. L’épidémie avait sévit en Sierra Léone, en Guinée et au Libéria.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*