Abus sexuels : les personnes âgées également victimes

D’après les Nations Unies, environ 1 personne âgée sur 6 aurait été victime de maltraitance dans son environnement au cours de l’année dernière.

Profitant de la célébration de la Journée mondiale de sensibilisation aux mauvais traitements infligés aux personnes âgées, célébrée le 15 juin, l’Onu a fait savoir que la proportion des personnes du 3e âge qui en sont victimes risque de s’accroître compte tenu du vieillissement rapide de la population dans de nombreux pays.

Et d’après l’experte indépendante sur la jouissance de tous les droits fondamentaux des personnes âgées, Rosa Kornfeld-Matte, l’abus sexuel et le viol des personnes âgées reste un sujet rarement abordé, mais pourtant est une réalité, a déploré l’experte de l’ONU.

Pour Mme Kornfeld-Matte avec le nombre des plus de 60 ans qui devrait doubler dans le monde, passant de 900 millions en 2015 à environ 2 milliards en 2050, « les abus sexuels et le viol des personnes âgées devraient aussi augmenter ».

Pour l’experte, il serait suicidaire de réfuter le mythe selon lequel ce sont principalement des personnes inconnues qui perpétuent l’abus sexuel envers les personnes âgées. Or, soutient Mme Kornfeld-Matte, « Malheureusement, la plupart des agresseurs sont des membres de la famille, des parents ou d’autres personnes de confiance qui occupent habituellement des postes de soins. Cela explique la nature intrinsèquement sensible de la question « , a-t-elle précisé.

Aussi, selon Rosa Kornfeld-Matte, ce mythe est soutenu par une attitude sociétale qui n’accepte pas le concept de sexualité chez les personnes âgées, et donc l’idée qu’une femme âgée peut être ciblée parce qu’elle est une femme.

Et de conclure  » Il faut plus d’éducation, de formation, de données et de recherche pour combler les lacunes dans les connaissances sur l’incidence, les niveaux de déclaration, la nature des enquêtes, les interventions nécessaires pour mieux aider la victime et les interventions nécessaires pour prévenir les agressions sexuelles « .

Avec Onuinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *