Soudan: Omar El Béchir jugé pour divers « crimes »

L’ex président soudanais déchu comparaîtra la semaine prochaine devant la justice pour corruption et possession illégale de devises étrangères.

Poussé à la sortie avant qu’il ne soit renversé par l’armée le 11 avril dernier, l’ancien président soudanais, Omar El Béchir sera entendu par la justice a annoncé samedi le procureur général, Al-Walid Sayyed Ahmed.

La date de l’audience n’a pas été précisée.

L’ex chef de l’Etat a été destituée par l’armée actuellement au pouvoir après des mois de contestations à la suite de la hausse des prix de certains denrées alimentaires dont le paix.

Sa destitution a mis fin à 30 ans de règne marqués par le conflit au Darfour et la rébellion avec le Soudan du sud qui obtiendra finalement son indépendance en 2011.

Lors de son arrestation, plusieurs médias locaux et internationaux avaient annoncé la découverte plusieurs millions de dollars américains à son domicile. La somme estimée à 130 millions de dollars en liquide était contenue dans des valises qui ont été saisies par la justice.

Détenu à l’isolement à la prison de Kobar, Omar El Béchir est également visé par deux mandats de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre présumés dans la région du Darfour.

Mais le Conseil militaire de transition (CMT) aux affaires a confié que l’ex-président ne sera pas extradé, mais sera jugé au Soudan où il sera poursuivi pour divers crimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *