Bénin : vers des mesures coercitives contre l’ex président Boni Yayi

L'ex président béninois Thomas Boni Yayi pourrait être forcé à se présenter devant la justice

La justice béninoise se prépare à mettre en œuvre un certain nombre de mesures coercitives pour contraindre l’ex président Boni Yayi à s’expliquer sur les événements des 1er et 2 mai derniers à Cotonou.

Quelles formes prendront les mesures coercitives annoncées mardi à Cotonou par Mario Metonou, procureur de la République près le Tribunal de premier instance de Cotonou, à l’encontre de l’ancien président Thomas Boni Yayi ?

L’opinion béninoise s’interroge après que M. Boni Yayi ne s’est pas présenté à deux convocations de la justice.

Il doit s’expliquer sur son implication présumée dans les événements des 1er et 2 mai derniers survenus après les élections législatives du 28 avril.

Des affrontements entre militants de l’ex président et les forces de l’ordre avaient eu lieu dans le quartier de Cadjêhoun à Cotonou à la suite d’une supposée tentative d’arrestation de M. Boni Yayi.

Les autorités avaient indiqué que l’opération des forces de l’ordre visait à empêcher une manifestation interdite.

Ces accrochages étaient survenus après l’appel au boycott des élections lancé par l’ancien chef d’État pour protester contre l’exclusion des opposants aux dits scrutins.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*