Guinée Bissau: la présidentielle fixée au 24 novembre

Le président bissau-guinéen José Mario Vaz

Le président Bissau-guinéen José Mario Vaz a fixé mardi au 24 novembre, la date de l’élection présidentielle selon un décret officiel publié après des consultations avec la classe politique.

Ce décret fait suite aux consultations politiques de sortie de crise dans laquelle ce petit pays lusofone est plongé depuis 2015.

De nouvelles concertations ont effet réuni autour du président José Mario Vaz politique les 49 partis politiques légalement inscrits dans le pays, le gouvernement et la Commission nationale des élections (CNE) après des élections législatives du 10 mars remportées par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) dirigé par Domingos Simoes Pereira.

Ce décret vient clarifier l’opinion publique bissau-guinéenne car au mois de mai dernier, la CNE avait proposé la date du 3 novembre pour le premier tour du scrutin présidentiel et le second tour le 8 décembre.

Malgré cela, la date fixée par M. Mario Vaz n’a pas permis de ramnener la sérénité dans le pays où un contentieux autour de la composition du bureau de l’Assemblée nationale, où le PAIGC et ses alliés contrôlent une majorité de 54 sièges sur 102 empoisonne le climat politique national et ne permet pas de désigner un nouveau Premier ministre.

La majorité parlementaire souhaitant que Domingos Simoes Pereira soit renconduit.

Lundi, le président Vaz a demandé dans une lettre adressée à M. Pereira que le PAIGC propose un nom ce qui n’a pas été fait.

Le Madem, formé par 15 députés frondeurs du PAIGC, et le Parti pour la rénovation sociale (PRS) se partagent les 48 sièges restants de l’Assemblée, respectivement 27 et 21.

De même, depuis le 18 avril, le Madem réclame le poste deuxième vice-président de l’Assemblée et propose à ce poste un de ses dirigeants, Braima Camaras.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*