Ghana : des commerçants nigérians pris à partie

Photo/illustration pulse Ghana

Des commerçants ghanéens et des revendeurs de pièces détachées à Suame-Magazine, banlieue de Kumasi, se sont violement pris à des magasins appartenant à leurs homologues nigérians en début de semaine estimant qu’ils exercent illégalement.

L’attaque fait suite à plusieurs allégations portées contre des Nigérians et selon lesquelles, ils n’ont pas le droit de faire du commerce de détail au Ghana.

Selon l’article 27 (1) de la loi GIPC, une personne qui n’est pas un citoyen ghanéen ou une entreprise qui n’est pas la propriété exclusive d’un citoyen ghanéen ne peut investir ou participer à la vente de biens ou à la prestation de services sur un marché, au petit commerce ou à la vente de biens dans un étal en tout lieu.

Une vidéo des violences partagées sur les médias sociaux montre des jeunes Ghanéens en colère brûlant des pneus et entonnant des chants de guerre.

La police a également déclaré qu’à l’issue d’une réunion avec l’Union des associations de commerçants du Ghana (GUTA) et l’Association “NUTAG”, les parties sont convenues que “personne ne devrait être empêché de faire son travail, tous les magasins seront ouverts pour les affaires aujourd’hui jeudi 20 juin 2019. ”

Le commandement de la police régionale, Godwin Ahianyo, a mis en farde contre tout acte de vandalisme prévenant que “tous débordement sera sévèrement sanctionné conformément à la loi”.

Magazine24 & pulseghana


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*