Nigeria : des drones pour lutter contre les kidnapping


Pour tenter de lutter contre les enlèvements, l’armée nigeriane vient de se doter de plusieurs drones qui seront largués dans les régions d’Ondo et d’Ekiti.

L’usage de ces engins a été lancé samedi par l’armée nigériane dans le cadre de sa lutte continue contre la montée de l’insécurité dans l’État d’Ondo, en particulier contre les ravisseurs. Cette technologie sera également utilisée par la 32e brigade d’artillerie, les casernes d’Owena et d’Akure.

Selon le commandant de la brigade, le général Zakari Logun Abubakar, ces engins aideront à inspecter les vastes forêts de l’État afin d’identifier les mouvements et les activités des criminels présumés, et d’étudier les zones ciblées.

D’après le commandant de la brigade, le drone Phantom 5DGI, qui est la toute dernière technologie en matière de surveillance aérienne, peut couvrir un rayon allant jusqu’à sept kilomètres et peut enregistrer et transmettre des rapports à la base.

Un premier drone a été lancé dans la région d’Osi, dans l’Etat d’Akure au nord du Nigeria et un sera largué dans l’espace aérien de l’État d’Ekiti, d’après le général de brigade Abubakar.

Au Nigeria, les enlèvements sont légions et certains ravisseurs ne manquent pas de réclamer des rançons aux familles de leurs victimes en échange de leur libération.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*