Au moins 11 morts dans une attaque au Mozambique

Une attaque menée mercredi par des hommes armés dans le le district côtier de Palma a fait au moins 11 morts parmi les civils.

Cette attaque survenue dans le nord du Mozambique près de la frontière avec la Tanzanie, est la plus meurtrière depuis le début de l’insurrection islamiste dans cette partie du territoire.

D’après de sources locales, certaines des victimes ont été décapitées, dans cette région où est situé le grand projet gazier Anadarko.

Depuis le début de l’insurrection en 2017, cette attaque est la plus meurtrière précisent ces sources.

Les insurgés qui ont précisément attaqué le poste administratif de Quionga tentaient de traverser la rivière Rovuma pour se rendre en Tanzanie, lorsqu’ils se sont enfuis dans la forêt après l’arrivée des forces gouvernementales.

Un responsable des douanes au poste-frontière voisin de Namoto a rapporté que les villageois avaient essayé de résister avec des gourdins et des haches.

Magazine24 & AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *