Cameroun: l’opposant Ni John Fru Ndi libéré

L'opposant historique camerounais est rentré chez lui samedi soir selon son parti le SDF

24 heures après son enlèvement, l’opposant historique Camerounais, Ni John Fru Ndi à été libéré par ses ravisseurs.

C’est la deuxième fois que l’opposant a été enlevé en deux mois.

Le président du du Social Democratic Front (SDF, premier parti de l’opposition à l’Assemblée nationale ) avait été enlevé vendredi par des inconnus dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, puis relâché par ces derniers samedi.

Sa libération a été annoncée dimanche par son parti précisant qu’il a été libéré dans la ville de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, où il avait été enlevé la veille à son domicile du quartier Ntarikon par des hommes armés non identifiés.

Ni John Fru Ndi a été relâché samedi soir «précisément à 21h30», a indiqué à l’AFP le responsable de l’information du parti, Jean Robert Wafo.

L’enlèvement de l’opposant n’a pas été revendiqué et le parti s’est refusé à livrer de plus amples informations, notamment au sujet des circonstances de la libération de Fru Ndi.

«Il aura l’opportunité de le dire lui-même lors d’une conférence de presse qui va se tenir très prochainement», a expliqué Jean Robert Wafo.

Les ravisseurs du président du SDF ne sont pas identifiés. Ils s’étaient présentés vendredi après-midi à son domicile, tirant à bout portant sur le garde de l’opposant, depuis hospitalisé.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*