Cameroun: l’opposant Ni John Fru Ndi libéré

24 heures après son enlèvement, l’opposant historique Camerounais, Ni John Fru Ndi à été libéré par ses ravisseurs.

C’est la deuxième fois que l’opposant a été enlevé en deux mois.

Le président du du Social Democratic Front (SDF, premier parti de l’opposition à l’Assemblée nationale ) avait été enlevé vendredi par des inconnus dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, puis relâché par ces derniers samedi.

Sa libération a été annoncée dimanche par son parti précisant qu’il a été libéré dans la ville de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, où il avait été enlevé la veille à son domicile du quartier Ntarikon par des hommes armés non identifiés.

Ni John Fru Ndi a été relâché samedi soir «précisément à 21h30», a indiqué à l’AFP le responsable de l’information du parti, Jean Robert Wafo.

L’enlèvement de l’opposant n’a pas été revendiqué et le parti s’est refusé à livrer de plus amples informations, notamment au sujet des circonstances de la libération de Fru Ndi.

«Il aura l’opportunité de le dire lui-même lors d’une conférence de presse qui va se tenir très prochainement», a expliqué Jean Robert Wafo.

Les ravisseurs du président du SDF ne sont pas identifiés. Ils s’étaient présentés vendredi après-midi à son domicile, tirant à bout portant sur le garde de l’opposant, depuis hospitalisé.

Magazine24 & AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *