Sept morts dans de nouvelles manifestations au Soudan

Au moins sept manifestants ont trouvé la mort dimanche au Soudan lors de la répression d’une manifestation contre les militaires au pouvoir

Les manifestants s’étaient rassemblés par dizaines de milliers dans la capitale soudanaise, Khartoum pour exiger le transfert du pouvoir à un gouvernement civil comme réclamer depuis la destitution le 11 avril dernier par l’armée du président Omar Al Bechir après 30 ans de règne.

Outre la capitale Khartoum, des dizaines de milliers de soudanais sont également descendus dans les rues dans les autres principales villes pour réclamer la mise en place d’une autorité civile.

Ces nouveaux rassemblements organisés à l’initiative de l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance de la contestation, dont fait partie l’Association des professionnels soudanais (SPA) ont été ponctués par la mort d’au moins sept manifestants et 181 ont été blessés d’après le ministère de la santé.

Ces protestations étaient les plus importants depuis la dispersion le 3 juin d’un sit-in devant le QG de l’armée dans la capitale, qui avait fait des dizaines de morts et suscité une condamnation internationale, plusieurs pays et ONG ont d’ailleurs appelé à la retenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *