La BAD se dote d’un nouveau Bureau pour l’Afrique centrale à Yaoundé

La nouvelle direction générale pour l’Afrique Centrale de la Banque africaine de développement (BAD) a officiellement ouvert ses portes à Yaoundé au Cameroun pour une meilleure intégration régionale et le renforcement du commerce intra-régional.

L’ouverture de ce Bureau régional de développement, d’intégration et de prestation de services pour l’Afrique centrale, vient s’ajouter à ceux déjà ouverts en Afrique australe, de l’Est, du Nord et de l’Ouest, pour de rapprocher davantage la Banque de ses Etats membres et renforcer le dialogue avec les Communautés économiques régionales (CER) en matière d’intégration.

L’intégration régionale est une des priorités majeures des Top 5 (High5) de la BAD encouragée des assemblées à Malabo en Guinée Équatoriale à œuvrer avec l’Union africaine et les Communautés économiques régionale pour accélérer l’intégration, la transformation économique et sociale de l’Afrique avant la mise en œuvre de l’Accord établissant la zone de libre-échange continental.

Cet accord devrait permettre d’améliorer la croissance, la compétitivité et le climat des affaires, mais aussi d’assurer un investissement et un développement accrus des chaînes de valeurs mondiales au niveau régional et continental.

Mais l’Afrique centrale peine à s’intégrer malgré l’existence des textes législatifs et traités ainsi que la création d’instances pour encadrer l’intégration régionale.

En 2018, le taux de croissance du PIB en Afrique centrale (le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad) a connu une légère accélération, s’établissant à 2,2 % contre 1,1 % en 2017, restant inférieur à la moyenne africaine des 3,5 %.

Magazine24 & BAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *