Guinée Équatoriale : le gouvernement dissout le CEID-GE

L'activiste, Alfredo Okenve Ndoho, vice président du CEID Guinée Equatoriale

Les autorités de Guinée Équatoriale ont annoncé la dissolution de l’Ong de défense des droits humains pour “activités politiques”.

La décision a été prise par le ministre de l’intérieur qui précise avoir aussi “annulé l”autorisation qui lui avait été accordée par le ministère de l’intérieur” à la branche équato-guinéene du Centre des études et initiatives de développement de la Guinée Équatoriale.

Le CEID Guinée Équatoriale avait déjà été suspendu en 2016 notamment au mois de mars de cette année pour “violation de l’ordre public” après l’organisation d’un forum des jeunes en janvier de la même année.

Son vice-président, Alfredo Okenve Ndoho avait été arrêté en avril 2017 puis détenu durant plusieurs jours après les célébrations du 20e anniversaire de l’Ong. Il avait ensuite été libéré après paiement d’ une caution.

Un an plus tard, c’est-à-dire en octobre 2018, Onkeve Ndoho a été molesté par des individus non identifiés alors qu’il se trouvait à Bata, la capitale économique.

Il avait été ensuite abandonné par ses agresseurs dans un terrain vague.

Magazine24 & BBC Afrique


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*