Argentine : Décès de l’ancien président Fernando De la Rúa

Photo/Illustration/ L'ancien président argentin, Fernando De la Rúa a dirigé l'Argentine de 1999 à décembre 2001

L’ancien président argentin, Fernando De la Rúa qui a dirigé l’Argentine de 1999 à décembre 2001 est décédé lundi soir d’un arrêt cardiaque à Buenos Aires.

Dans un tweet, le Président Mauricio Macri qui a fait part d’une grande perte pour l’Argentine. “Sa trajectoire démocratique mérite la reconnaissance de tous les Argentins”,a-t-il déclaré.

Selon l’agence de presse d’Etat de Télam, Fernando De la Rúa qui est décédé d’un arrêt cardiaque souffrait d’insuffisances rénales et d’autres complications de santé.

Fernando De la Rúa a dirigé l’Argentine de 1999 à décembre 2001, avant de quitter le pays en hélicoptère du toit de la Casa Rosada à la suite de la pire des crises économiques jamais traversé par le pays.

Les manifestations contre sa gestion de la crise et violement réprimées par la police entre 2001 à 2002 avaient fait des dizaines de morts dans toute l’Argentine.

Durant la crise, un Argentin sur cinq était sans emploi et beaucoup ont déclaré avoir faim. La monnaie locale le peso, dissocié du dollar, avait perdu près de 70 % de sa valeur et les banques avaient été barricadées par des milliers de manifestants qui tentaient sans succès de retirer leurs économies.

Au moins 27 personnes sont mortes lors des manifestations et pillages qui ont secoué l’Argentine en décembre 2001. Le pays s’est finalement retrouvé en défaut de paiement avec une dette record de plus de 100 milliards de dollars américains.

Loin de la politique, De la Rúa réapparaîtra devant les tribunaux pour corruption présumée et accusations selon lesquelles il n’a pas réussi à empêcher l’assassinat de manifestants pendant la crise.

Sa mort, mardi juillet, survient en pleine célébration de l’indépendance de l’Argentine.

Magazine24 & batimes.com


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*