Le Burkina et le Niger font front commun contre le terrorisme

(Illustration)

Les autorités burkinabè et leurs homologues nigeriens sont convenus mercredi de signer plusieurs accords pour coordonner leurs énergies pour lutter entre autres contre les bandes organisées qui sévissent de part et d’autres à leur frontière commune.

L’accord signé mercredi entre les deux pays prévoit la création de projets communs de développement sur les 600 kilomètres de frontière qui séparent le Burkina et le Niger.

Cette bande frontalière est régulièrement le théâtre d’opération de certains radicaux.

L’accord qualifié d’original par Kala Ankouarao vient mettre fin à un différent frontalier entre qui a poussé les deux voisins à solliciter l’arbitrage de l’ONU.

Pour le ministre burkinabè Alpha Barry, les communautés environnantes bénéficieront des projets élaborés. Ces projets portent sur la santé, l’agriculture et l’élevage, l’environnement où l’éducation.

Magazine24 & BBC Afrique


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*