Afrique du Sud : témoignage à charge contre l’ex président Zuma


Emporter par des scandales de corruption et de détournement de fonds, l’ex président Sud africain, Jacob Zuma doit s’expliquer lundi sur sa gestion devant une commission anticorruption.

L’ex-président sud-africain Jacob Zuma devra répondre à des témoignages accablants qui l’accusent d’avoir généralisé la corruption à la tête du pays.

Depuis un an, cette commission, présidée par le vice-président de la Cour constitutionnelle Raymond Zondo, a entendu des dizaines de ministres, élus, hommes d’affaires ou hauts fonctionnaires sur la gestion de l’ex Chef d’état Jacob Zuma (2009-2018) soupçonné d’avoir accordé illégalement de juteux contrats publics et des avantages indus aux Gupta, une famille d’hommes d’affaires indiens.

Pousser à la démission il y a plus d’un an, il a nié être impliqué dans tous les scandales qui ont éclaboussé ses différents mandats.

Son avocat Daniel Mantsha qui a mis en cause l’impartialité de la commission d’enquête accuse de vouloir “piéger et humilier” son client.

Depuis qu’elle a lancé ses auditions, la commission Zondo a compilé un épais dossier à charge contre l’ex-président.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*