Canada: du pétrole dans la mer après un incident sur une plateforme pétrolière

Le producteur américain d’hydrocarbures ExxonMobil a annoncé mercredi qu’un mélange d’eau et de pétrole s’était déversé dans l’Atlantique Nord, après un incident survenu sur la plateforme Hibernia située au large de l’île canadienne de Terre-Neuve.

Aux dires de la compagnie américaine, la quantité d’eau et de pétrole déversée dans l’Atlantique Nord a formé une nappe de près de deux hectares.

Dans un communiqué HMDC, le consortium exploitant Hibernia dans lequel ExxonMobil détient 33%, aux côtés notamment de Chevron (27%), de Suncor (20%) et d’Equinor (ex-Statoil, 5%) a annoncé l’ouvertre d’une enquête pour déterminer d’une part les causes de l’incident et d’autre part, le volume de pétrole rejeté dans la mer.

Selon des estimations préliminaires, le mélange a crée une nappe de 20 mètres de large sur 900 mètres de long qui « se dissipe ».

La plateforme Hibernia est située à 315 km à l’est de Saint-Jean de Terre-Neuve. Entrée en production en 1997, le gisement exploitée par le consortium, par pompage sous-marin, possède des réserves estimées à plus de 1,2 milliard de barils de pétrole.

Selon le consortium, il s’agit d’un incident « isolé » et « tout le personnel de la plateforme est en sécurité ».

Après avoir découvert cette nappe, les employés d’Hibernia ont procédé à « une dispersion mécanique » et ont « déployé des barrages absorbants » à partir d’un navire.

Une bouée a été aussi déployée sur la nappe afin de la suivre dans l’Atlantique Nord.

Magazine24 & AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *