Un drone iranien détruit dans le détroit d’Ormuz par Washington

Photo/Illustration/Les tensions entre l'Iran et les Etats-Unis se sont accentuées avec la destruction par un navire américain d'un drone iranien dans le détroit d'Ormuz

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran ont franchi un nouveau pallier jeudi avec la destruction par un navire de guerre américain d’un drone iranien dans le détroit d’Ormuz.

Serait-ce le signe annonciateur d’une guerre militaire entre les Washington et Téhéran? Pour nombre d’observateurs la destruction jeudi dans le détroit d’Ormuz d’un drone iranien par un navire de guerre américain n’a jamais illustré les tensions de plus en plus croissantes entre les deux pays.

La destruction dudit drone plus de deux semaines après que l’armée iranienne a détruit un drone américain dans la même région.

Réagissant depuis la Maison-Blanche, le président américain Donald Trump a indiqué que les États-Unis avaient réagi en état de légitime défense.

De son côté, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qui a donné une conférence de presse, en marge d’une réunion aux Nations unies, a déclaré qu’il ne disposait d’aucune information sur “la perte d’un drone “.

M. Trump a déclaré que l’USS Boxer, un navire d’assaut amphibie de la marine, a pris la décision de se défendre après que le drone iranien se soit approché à moins de 1 000 mètres de lui et a ignoré les multiples appels à la retenue.

Selon lui, “Les Etats-Unis se réservent le droit de se défendre, de défendre ses installations et ses intérêts”. Il a appellé la communauté internationale à condamner les agissements de l’Iran qui tente de perturber la liberté de navigation et le commerce mondial”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Pentagone a déclaré que l’incident s’était produit jeudi à 10 heures, heure locale, dans les eaux internationales, alors que le Boxer empruntait le détroit d’Ormuz pour pénétrer dans le golfe Persique.

Le Boxer fait partie des navires de la marine américaine dans la région, notamment le USS Abraham Lincoln, un porte-avions qui opère dans la mer du nord de l’Arabie depuis des semaines.

Magazine24 & APnews


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*