Kenya : inauguration d’un parc éolien


Le parc inauguré vendredi par le président kényan Uhuru Kenyatta compte 365 éoliennes situées dans une zone semi-désertique du nord du Kenya et qui produisent plus de 15% des besoins en électricité du pays.

D’un coût total de 680 millions de dollars (600 millions d’euros), ce projet a été réalisé dans une région aux paysages lunaires sur la rive est du lac Turkana, et dans un corridor naturel considéré comme un des endroits les plus venteux au monde.

Le Kenya produit déjà l’essentiel de son énergie grâce à l’hydroélectrique, la géothermie ou l’éolien.

Ce nouveau parc éolien qui produit 15% de la demande en énergie s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Kenya de produire 100% de son énergie grâce à des sources renouvelables d’ici à 2020.

Ces éoliennes hautes de près de 50 mètres et fabriquées par le Danois Vestas, ont été spécialement conçues pour endurer les vents du “corridor du Turkana”, formé par le relief et qui offre toute l’année des conditions de vent optimales.

Le parc éolien, achevé en mars 2017, n’a pu être connecté au réseau électrique kényan en septembre 2018 en raison des problèmes dans le financement de la ligne électrique ad hoc de 428 kilomètres, ainsi que pour l’acquisition de terrains pour la construire, des responsabilités incombant à l’Etat.

Notons par ailleurs que le projet a bénéficié d’un prêt de 200 millions de dollars (178 millions d’euros) de l’Union européenne et du financement d’un consortium de sociétés européennes et africaines.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*