Libye : crainte d’une nouvelle “escalade militaire”

Photo/Illustration/Poignée de mains entre les autorités rivales

Les autorités du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), basé à Tripoli, ont part samedi de leurs “inquiétudes” concernant une possible “escalade militaire” qui serait actuellement en préparation.

Une nouvelle guerre est elle aux portes de Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale?

Si l’on en croit un communiqué du GNA publié sur sa page Facebook, une “escalade militaire” serait en cours de préparation et son exécution imminente.

Une crainte pourrait trouver ses origines dans les vidéos diffusées depuis peu sur les réseaux sociaux. Ces vidéos, non authentifiées, montrent des colonnes de véhicules militaires des forces du maréchal Haftar qui poussent vers le sud de la capitale où les forces rivales sont bloquées depuis plus de trois mois.

Pourtant, le pays n’a pas fini avec l’offensive lancée par les forces loyales au maréchal Haftar qui tentent depuis début avril de prendre le contrôle de la capitale libyenne.

Des combats meurtriers opposent depuis plus de trois mois aux portes de Tripoli, les forces loyales au GNA, dirigé par Fayez al-Sarraj, à ses hommes.

Mieux, le GNA dit détenir des d’informations crédibles et confirmées par des rapports onusiens et des médias, sur la préparation d’une nouvelle escalade militaire”.

Cette nouvelle escalade, selon le communiqué du GNA, visera par des frappes aériennes des infrastructures civiles vitales, dont l’aéroport international de Mitiga, le seul opérationnel dans la capitale.

De son côté, la Mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul) qui a indiqué “tout faire auprès de tous les acteurs locaux et étrangers pour éviter toute escalade militaire et protéger les civils”, a par ailleurs appelé “les parties à respecter les dispositions du droit international humanitaire” qui interdit de cibler des civils et des structures médicales”.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*