Burkina : les législatives et la présidentielle fixées en 2020

Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré

En concertation depuis une semaine pour examiner les conditions d’organisation des futures élections, majorité et opposition sont convenus d’une date.

Ainsi, les deux parties sont tombées d’accord pour que les élections (législatives et présidentielle) se déroulent en novembre 2020 malgré les problèmes sécuritaires.

Pouvoir et opposition ont aussi décidé de réviser le code électoral élargir les sites de vote de la diaspora. Jusque là, les burkinabè de la diaspora votaient uniquement dans les ambassades et consulats, ce qu’a toujours contesté l’opposition.

Par ailleurs, les opposants au régime de Ouagadougou ont rejeté le couplage d’un référendum devant servir pour adopter une nouvelle constitution. C’était une promesse de la campagne en 2015 du président Roch Marc Christian Kabore.

Les deux parties sont aussi tombées d’accord pour que la situation des personnes déplacées par l’insécurité soit examinée de façon particulière pour tenir les élections dans les meilleures conditions.

Sur ce dossier plus de 200.000 personnes sont concernées.

Les conclusions de cette réunion ont été transmises au président du FASO et un comité de suivi a été mis en place pour une meilleure application des résolutions prises.

Magazine24 & BBCAfrique


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*