Trois embarcations de migrants chavirent au large de la Libye

Photo d'illustration. Plus d'une centaine de migrants portés disparus au large de la Libye

Les secours tentaient toujours jeudi de retrouver d’éventuels survivants après le naufrage mercredi soir au large de la Libye de plusieurs embarcations transportant environ 400 migrants.

Jusqu’à présent, seuls 135 des 400 personnes qui étaient à bord de différentes embarcations ont pu être secourus à en croire les secours libyens qui poursuivent les recherches.

Selon Julien Raickman, chef de mission MSF pour la Libye basé à Tunis, les naufragés “sont partis hier (mercredi) vers 19H00 locales, possiblement à bord de trois bateaux arrimés les uns aux autres, ce qui expliquerait leur désintégration, d’après le récit des témoins et des survivants”.

D’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 145 migrants ont été secourus et 110 sont portés disparus.

De son côté, un porte-parole de la marine libyenne, le général Ayoub Kacem, affirme que 115 sont portés disparus.

Le naufrage est survenu au large de la ville libyenne de Khoms, à 120 km à l’est de la capitale Tripoli.

Depuis le début de l’année, selon les décomptes de l’OIM et de l’ONU, 426 personnes se sont noyées en Méditerranée centrale.

“Cette estimation se fonde sur le récit des survivants. Mais combien d’embarcations ont entièrement disparu, qui ne seront jamais comptabilisées?”, demande M. Raickman.

Mais selon MSF, le nombre de départs n’a pas du tout cessé et la Méditerranée est devenue la voie maritime la plus meutrière au monde.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*