Cinq civils tués en Ituri dans le nord-est de la RDC

Photo. Illustration. En juin, des centaines de milliers de personnes ont fui leurs maisons à la suite d'une série d'attaques

Au moins cinq civils ont été tués dans une nouvelle incursion d’assaillants en Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Deux autres civils ont été également enlevés lors de cette incursion survenue dans la nuit de jeudi à vendredi toujours en Ituri où des dizaines de personnes ont été massacrées depuis juin.

D’après Adel Alingi, administrateur de territoire de Djugu (Ituri, nord-est), les assaillants qui ont profité de l’obscurité ont été ensuite chassés par les militaires de l’armée alertés.

Ce bilan a été aussi confirmé par le lieutenant Jules Tshikudi, porte-parole de l’armée dans la région.

Les attaques contre les villages dans cette partie de la RDC sont fréquentes. En juin, 160 personnes ont été tuées et plus de 300.000 personnes ont fui les violences perpétrées par une milice locale, selon des chiffres officiels.

Le président Félix Tshisekedi s’est rendu le 1er juillet en Ituri où il a annoncé des opérations militaires «d’envergure», promettant que l’armée restera sur place «jusqu’à ce que l’on n’entende plus un seul coup de feu».

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*