Une attaque de Boko Haram fait au moins 65 morts au Nigeria

Photo/Illustration/ Depuis le début de son insurrection au Nigeria, les militants de Boko Haram ont tué plus de 20.000 personnes

Le bilan de l’attaque menée samedi par les insurgés de la secte Boko Haram contre des participants à une cérémonie de funérailles, dans le nord-est du Nigeria, est passé à 65 morts.

Selon le chef du gouvernement local Muhammed Bulama, ce chiffre est près de trois fois plus que celui annoncé la veille.

Il précise que des dizaines de cadavres supplémentaires ont été découverts après l’attaque qui a visé un village proche de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno.

Les membres de la secte islamiste Boko Haram sont actif dans le district de Nganzai où ils mènent régulièrement des attaques contre les villages.

Selon M. Bulama, l’attaque de samedi est une opération de représailles contre le meurtre de 11 combattants du groupe et la saisie de 10 fusils automatiques par des habitants il y a deux semaines, lorsque Boko Haram s’était approché de leur village.

Magazine24 & AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*