Nouvelles taxes américaines sur les produits chinois : Moody’s met en garde

Photo. Illustration. Une nouvelle rencontre est prévue entre négociateurs américains et chinois

Dans un communiqué suivant l’annonce par le président américain, d’imposer de nouveaux droits de douanes sur des produits chinois, Moody’s Investors Service a mis en garde sur les effets de ces nouvelles mesures sur le commerce mondial.

La guerre commerciale qui oppose Washington à Pékin est loin d’être terminée si l’on se fi à la sortie jeudi du président Trump qui a annoncé que son administration allait dès début septembre imposer sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises qui n’étaient pas jusque-là touchées par des taxes.

A la suite de cette déclaration, Moody’s Investors Service a mis en garde contre les effets que pourraient avoir ces mesures.

Pour Moody’s, ces tarifs devraient constituer un frein économique et qu’en l’espèce, “L’escalade des tensions commerciales pèsera de plus en plus sur l’économie mondiale et les chaînes d’approvisionnement dans un contexte de décélération déjà de la croissance aux États-Unis, dans la zone euro et en Chine”, a déclaré Elena Duggar, directrice générale associée de Moody’s.

Elle a fait savoir que “Les tarifs seront négatifs pour un certain nombre de secteurs américains, notamment l’informatique et l’électronique, la fabrication, le vêtement et le cuir.”

Un point de vue que partage Ron Wyden de l’Oregon, éminent membre du Comité des finances du Sénat.

Pour le sénateur Ron Wyden “Trump n’a aucune stratégie pour amener la Chine à cesser de tricher sur le commerce. Tout ce qu’il sait faire, c’est augmenter les tarifs”.

Et de préciser que “Les tarifs annoncés aujourd’hui vont faire augmenter les coûts sur tout, des ordinateurs aux sacs à dos en passant par les vêtements lorsque les enfants retourneront à l’école, sans aucune raison de penser que la Chine arrêtera de voler notre technologie et de nuire aux emplois américains.”

Or un peu plus tôt jeudi, le président Donald Trump a intensifié la pression sur la Chine pour parvenir à un accord commercial en annonçant qu’il imposera des droits de douane de 10% le 1er septembre sur les 300 milliards de dollars restants d’importations chinois qu’il n’a pas encore taxés.

Une annonce qui a de suite eu des gros impacts les prix des actions qui ont chuté en fin de journée.

Pour rappel, le président Trump a déjà imposé 25% de droits de douane sur les produits chinois à 250 milliards de dollars. Pékin a riposté en taxant les 110 milliards de dollars de marchandises américaines.

Magazine24 & APNews


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*