RDC : un 4e cas d’ébola confirmé à Goma

Photo. Illustration. L'épouse d'un homme décédé mercredi de la fièvre hémorragique a été testée positive au virus Ebola

Après le décès mercredi d’un homme portant à deux, le nombre de patients tués par ébola à Goma, un 4e malade atteint par la fièvre hémorragique vient d’être confirmé dans cette même ville par les autorités de Kinshasa.

Ce quatrième cas d’Ebola confirmé jeudi par les autorités congolaises à Goma, dans l’est de la RD Congo, fait craindre désormais le pire dans cette ville d’environ deux millions d’habitants frontalière du Rwanda.

La victime n’est autre que l’épouse de l’homme décédé mercredi, 24 heures après sa prise en charge dans un centre de traitement contre Ebola. Leur fille a été également testée positive au virus Ebola, selon un bulletin d’informations gouvernemental.

Mais ces nouveaux cas détectés n’ont aucun liens avec la première victime enregistrée, un pasteur décédé de la maladie début juillet selon les autorités.

Selon le gouvernement, près de 200 contacts de cet homme ont été retrouvés et près de 160 d’entre eux ont été vaccinés.

Jeudi, les autorités Rwandaises ont annoncé la fermeture de leur frontière terrestre avec la République démocratique du Congo (RDC) pour prévenir tous risques d’entrée de l’épidémie d’Ebola sur son territoire.

La décision des autorités de Kigali avait condamnée par les autorités congolaises.

Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*