Soudan : quatre personnes tuées lors de nouvelles manifestations

Photo. Illustration

Au moins quatre personnes ont trouvé la mort jeudi soir au Soudan lors de nouvelles manifestations qui ont eu lieu à Omdurman, deuxième ville du pays.

Ces nouveaux décès portent à environ dix personnes tuées selon le décompte de magazine24 depuis la reprise des manifestations à l’initiative de la contestation contre les conclusions du rapport d’enquête sur la répression du sit-in début juin devant le siège de l’armée à Khartoum.

Dans son rapport, la commission d’enquête avait imputé la responsabilité de la mort de centaine de manifestants pacifiques à huit paramilitaires et exempté le Conseil militaire au pouvoir, ce qui a de nouveau mis le feu au poudre.

En outre, plusieurs autres manifestants ont été blessés par balle toujours dans la ville soudanaise d’Omdurman selon des médecins de l’opposition, lorsque des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour faire pression sur les dirigeants militaires du pays.

L’opposition avait appelé à manifester dans plusieurs villes du Soudan pour protester contre la mort en début de semaine d’écoliers à El-Obeid, au sud-ouest de la capitale Khartoum.

Le Soudan fait face depuis plus de huit mois à une crise politique et sociale qui ont ponctué par la destitution par l’armée début avril du président Omar al-Bashir.

Ces meurtres rapportés jeudi par le Comité central du Soudan, l’un des principaux groupes de protestation, intervient dans le cours des négociations entre les militaires et les chefs de l’opposition sur la mise en place d’un nouveau gouvernement d’union.

Vendredi, les généraux au pouvoir ont annoncé l’arrestation de neuf membres des Forces de soutien rapide (RSF) pour la mort de jeunes manifestants tués par balles, parallèlement à la poursuite de négociations avec la contestation sur un accord de transition.

Magazine24

Selon les opposants, les négociations sur un accord pour la formation du nouveau gouvernement ont progressé.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*