Soudan : militaires et civils signent l’accord final de transition

Photo. Illustration

Attendu depuis plusieurs jours, l’accord final consacrant la transition au Soudan a été signé samedi à Khartoum entre les militaires au pouvoir représentés au sein du Conseil militaire de transition (CMT) et les représentants de la contestation.

C’est officiel depuis samedi et le Soudan peut enfin préparer sereinement l’après Omar El Bechir renversé par l’armée depuis le 11 avril après des mois de bras de fer avec les populations qui exigeaient son départ du pouvoir après 30 ans de règne.

En cause, la signature samedi de l’accord final de partage du pouvoir entre militaires et représentants de la contestation.

L’annonce a été faite par l’émissaire de l’Union africaine au Soudan, Mohammed el-Hassan Lebatt précisant que les deux parties s’étaient «entièrement mises d’accord» sur une déclaration constitutionnelle soulignant pour une transition de trois ans avant les élections.

Les deux parties devraient faire une déclaration commune à tant cette signature plus tard samedi, à indiqué l’émissaire de l’UA.

Dans un communiqué, la coalition pro-démocratie a fait savoir qu’elle signerait le document final dimanche.

Les deux parties sont parvenues à un accord préliminaire le mois dernier à la suite des pressions exercées par les États-Unis et leurs alliés arabes qui craignaient que la crise politique ne dégénère en guerre civile.

Ce document prévoyait la création d’un conseil souverain mixte civil-militaire devant conduire la transition pendant un peu plus de trois ans avant la tenue des élections. Un chef militaire présiderait le conseil composé de 11 membres pendant les 21 premiers mois, puis présidé par un civil les 18 restants.

Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*