Nigeria : le leader chiite Zakzaky autorisé à se soigner à l’étranger

La Haute Cour de Kaduna dans le nord du Nigeria a autorisé lundi le dirigeant du mouvement islamique du Nigeria, un groupe musulman chiite d’aller se soigner à l’étranger.

C’est l’aboutissement d’une longue bataille judiciaire entre les avocats du leader chiite et les autorités d’Abuja.

Les partisans d’Ibrahim El-Zakzaky empriosnné depuis 2015 y compris son épouse, manifestent depuis des mois dans les rues d’Abuja, la capitale, pour demander sa libération.

Ces manifestations se sont souvent dégénérées en violences avec mort d’homme.

Selon les avocats de M. Zakzaky, un juge de l’État de Kaduna, dans le nord du pays, a autorisé le chef religieux et son épouse, tous deux emprisonnés depuis 2015, à se rendre en Inde pour se faire soigner.

Le leader du mouvement islamique chiite au Nigeria, recevra un traitement en Inde après deux accidents vasculaires cérébraux qui ont réduit ses capacités visuelles.

Le tribunal a également ordonné que M. Zakzaky soit accompagné d’une délégation de l’accusation pour s’assurer qu’il revienne au procès après avoir été soigné.

Ibrahim El Zakzaky est accusé de tentative de meurtre et d’atteinte à la paix à la suite d’affrontements meurtriers entre ses partisans et les forces de sécurité en 2015.

Depuis des mois, les membres du MIN protestent quotidiennement dans les rues d’Abuja pour exiger sa libération.

Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *